Rennes-le-Château

La historia documentada de un cura y su leyenda.
Lo demás o te lo crees o no….

30-11-1944

En este caso se trata de un informe policial sobre Pierre Plantard fechado el 3o de noviembre de 1944 y del que no tengo el documento y que he obtenido el texto del informe de la página web http://www.octonovo.org. De nuevo un informe muy parecido a los anteriores. El texto termina con una descripción interesante sobre las pretensiones de Plantard.

Documento perteneciente al archivo GaP7 de los informes policiales documentados en la Prefecture of Police, 9 Boulevard du Palais, 75195 Paris.

 


 

30 septembre 1944

A.S. de la revue « Vaincre »
Et de son gérant
PLANTARD Pierre

La demande d’autorisation de paraître concernant la revue « Vaincre », avec sous titre « magazine » ne constitue qu’un dépôt de titre, destiné à en conserver la propriété en vue d’une publication ultérieure, dont la date n’est pas encore déterminée.

Ce journal aura pour directeur-gérant, M. PLANTARD.

PLANTARD Pierre, Athanase, Marie dit « Pierre de France », né le 18 mars 1920 à Paris (7°), de feu Pierre et de Raulo Amélie, est célibataire et fils unique.

Depuis deux ans environs, il est domicilié chez sa mère, 10 rue Lebouteux (17°). Auparavant, il demeurait 22, place Malesherbes (17°).

Planatrd se dit journaliste. En réalité il a vécu jusqu’ici entièrement à la charge de sa mère, titulaire d’une pension allouée à la suite du décès accidentel de son mari qui était valet de chambre. Mme Plantard fait des « extras » comme cuisinière dans des maisons bourgeoises.

Plantard Pierre aurait dirigé un mouvement connu sous le nom de « Groupement Catholique de la Jeunesse » qui groupait les jeunes gens de diverses paroisses, et pris la parole au cours de conférences organisées à l’intention de ces jeunes gens. Ce mouvement n’a d’ailleurs, jamais fait preuve d’une grande activité, sinon dans l’esprit de son créateur qui se targue d’être en relation avec de nombreux hommes politiques.

En avril 1941, Plantard avait adressé au Préfet de Police, une lettre dans laquelle il faisait connaître son intention d’installer le siège de son groupement dans un local innocpé, loué à un nommé Shapiro, israélite, et situé 22 place Malesherbes (17°). Sous le titre « Rénovation Nationale Française », ce mouvement se serait proposé de grouper la jeunesse française en vue de lui donner un idéal. Aucune suite n’a été donnée à ce projet.

En résumé, Plantard peut être considéré comme un jeune homme prétentieux, sans grande formation intellectuelle qui a cherché à profiter du mouvement en faveur de la jeunesse pour créer des groupements plus ou moins fictifs et se donner, ainsi de l’importance.

Son nom n’est pas noté aux Sommiers Judiciaires.

 


 

CC BY 4.0 30-11-1944 por Xavi Bonet está licenciado bajo una Licencia Creative Commons Atribución 4.0 Internacional.

Mis libros y otros
El Caballo de Diablo

El caballo del diablo

Jaque mate a los pergaminos de Rennes-le-Château

Compendium Rhedae Rennes-le-Château

Compendium Rhedae

100 años de Rennes-le-Château

Enlaces de interés

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.