Rennes-le-Château

La historia documentada de un cura y su leyenda.
Lo demás o te lo crees o no….

04-05-1954

Informe policial sobre Pierre Plantard fechado el 4 de mayo de 1954. Se da una descripción de las actividades registradas por la policia en los informes anteriores y añade algunos datos interesantes como Plantard tiene una hija de 3 años y que su madre declara que “su hijo fue arrestado por los alemanes y estuvo durante 4 ó 5 meses en la prisión de Fresne”. El mismo informe comenta que no existe rastro de esta detención de Pierre Plantard por parte de los alemanes.

Documento perteneciente al archivo GaP7 de los informes policiales documentados en la Prefecture of Police, 9 Boulevard du Palais, 75195 Paris.


Le 4 mai 1954

Préfecture de Police
Cabinet du Préfet
1ère Dion Adinistrative
1er bureau
N° du D 90.009
N° de la Note 6271 Cab/SD

A.S. de M. Plantard qui sollicite la
Délivrance d’un certificat d’internement.

M. PLANTARD Pierre Athanase Marie dit “Pierre de France”, dit “Varran de Verestra”, né le 18 mars 1920 à Paris (7ème) de feu Pierre et de Raulo Amélie est marié et a une file âgée de 3 ans environs.

Avant son mariage, il demeurait chez sa mère domiciliée depuis 1942 au 10, rue Lebouteux (17ème). Celle ci, qui est sans nouvelle de lui depuis mai 1951, affirme qu’il se trouverait actuellement dans la région d’Annemasse (Haute Savoie).

M. Plantard se dit journaliste, mais en réalité a vécu jusqu’à son mariage, entièrement à la charge de sa mère, titulaire d’une pension qui lui a été allouée à la suite du décès de son mari, survenu accidentellement.

Il est considéré dans son entourage comme un jeune homme prétentieux, sans grande formation intellectuelle, ayant cherché pendant l’occupation, en créant des mouvements plus ou moins fictifs, à se donner de l’importance pour tenter de gagner la considération et l’appui du gouvernement. Anti juif et anti franc-maçon, il se serait donné pour but pendant l’occupation “l’épuration et la rénovation de la France”.

C’est ainsi que le 16 décembre 1940, il a adressé à l’ex Maréchal Pétain une lettre dans laquelle il dénonçait un prétendu complot juif et gaulliste qui, comme l’a montré l’enquête, n’a jamais existé. Par ailleurs, il a fondé en mai 1941 un groupement dit “Rénovation Nationale Française” qui n’a jamais eu d’activité, les allemands ayant refusé en septembre 1941 l’autorisation de fonctionner à cette organisation. D’autre part, le 24 octobre 1942, M. Plantard a fait l’objet d’une enquête à la demande des autorités allemandes pour avoir sollicité l’autorisation de créer l’association dite “Alpha Galatès” autorisation qui fût également refusée.

Au sujet de l’attestation de M. Plantard, sa mère déclare: “Mon fils a été arrêté par les allemands à une date que je ne puis préciser, souffrant d’amnésie. L’appartement n’a pas été fouillé par la police française mais par des gendarmes allemands accompagnés de civils allemands. Mon fils est resté incarcéré quatre à cinq mois à la prison de Fresnes ou il a subi de nombreux sévices”.

Les vérifications faites dans les divers services administratifs de ma Préfecture de Police n’ont pas permis de trouver trace de l’arrestation de M. Plantard.

Son nom n’est pas noté aux Sommiers Judiciaires.


Download the PDF file .

Fuente documento: Paul Smith http://priory-of-sion.com/psp/gap/may54.html

CC BY 4.0 04-05-1954 por Xavi Bonet está licenciado bajo una Licencia Creative Commons Atribución 4.0 Internacional.

Mis libros y otros
El Caballo de Diablo

El caballo del diablo

Jaque mate a los pergaminos de Rennes-le-Château

Compendium Rhedae Rennes-le-Château

Compendium Rhedae

100 años de Rennes-le-Château

Enlaces de interés

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.